Catalogue Accessoires

Catégorie :
Marque :
News
Rechercher sur Joyce.fr
Stars de la télé : leurs secrets pour rester au top
Sommaire en images

Maïtena Biraben, travail, santé

 
Maïtena Biraben, travail, santé
© Canal+, Maxime Bruno

Au travail, quelle femme êtes-vous ?
Ça dépend avec qui. Forcément, on ne peut pas plaire à tout le monde. Ni patiente ni diplomate, je n’ai pas le talent de savoir me contrôler à tout moment. Ce n’est pas très intelligent, je vous l’accorde. Mais parce que je suis souvent persuadée d’avoir raison ! [Rires] Sérieusement, je pense que je peux être compliquée à vivre. Aux yeux des gens qui ne me connaissent pas, ce qu’il faut comprendre, c’est que le pouvoir ne m’intéresse absolument pas. J’aime mon métier parce que c'est avant tout un travail d’équipe.

Quelles sont vos petites astuces beauté, séduction et forme pour rester au top ?
Pfff ! Mais, je n’en ai rien à faire d’être au top, je suis comme je suis et  je suis très bien comme ça ! [Rires] Non, j’ai envie d’être jolie mais en même temps, je ne vais pas aller courir partout pour acheter la crème miracle qui va me rajeunir. Je m’en fiche. J’ai des cernes et des boutons de temps en temps comme tout le monde. Mais ça ne va pas m'empêcher de dormir et je ne vais pas me recouvrir de fond de teint pour tout cacher.
J’ai des règles de base très simples, mais ça ne m’empêche pas de manger, boire, me coucher tard. Le but de ma vie c’est de vivre, plus que d’être jolie ! Le côté "s’apprêter pour ressembler à une poupée", je ne peux pas !   

Et la mode ?
Ah si, la mode j’adore. Je suis plus une grande collectionneuse de chaussures que de vêtements. Quand je réfléchis à une tenue, que je m’habille pour travailler ou pour sortir, je pense d’abord à ce que je vais me mettre aux pieds. Et si c’est pour me faire belle, c’est pour moi avant tout que je le fais.   

Vous semblez afficher une belle et forte personnalité. Comment définissez-vous votre caractère ? 
Vive, extravertie, fatigante. Je suis «trop» en tout. Et je fais tout trop ! Ce que je veux dire c’est que, par exemple, quand je dors, je dors trop longtemps, quand je mange, je mange trop, je ris trop fort et je pleure trop bruyamment. [Rires] 

A part ça, vous êtes sûrement une femme très facile à vivre…
Vous ironisez, mais au contraire, je suis extrêmement facile à vivre. Je suis toujours d’accord pour tout, et je n’ai aucun problème. Je ne m’encombre pas avec des choses peu importantes. Et j’ai décidé de ne plus m’énerver. Ça ne sert à rien de se prendre la tête pour des détails de la vie, car on dépense trop de bonnes énergies pour rien ! Quand je vois les gens s’agacer ou se mettre en colère pour des broutilles, ça m’échappe complètement, je trouve ça débile.  

Cette philosophie de vie, qu’il y a plus grave que le matériel, vous l’avez acquise en devenant maman ?
Non, bien avant. Relativiser, être détachée des petites bêtises, des petites erreurs, ça engendre de bonnes réactions pour tout. En vérité, à part les grands drames de la vie, la maladie, la mort, y’a plus grand chose de grave.




  
  


Publié par la rédaction Mode
le 12/12/2006
Notez cette page : 

Evénements
Fashion Week Paris 2011-2012 : Drôles de looks !Expos de printemps
Le bon trio
Midnight in Burgundy...Découverte : By Khol et ses somptueuses bougies parfumées
Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales