Catalogue Accessoires

Catégorie :
Marque :
News
Rechercher sur Joyce.fr
Stars de la télé : leurs secrets pour rester au top
Sommaire en images

Laurence Ferrari et la ligne

 
Laurence Ferrari et la ligne
© Canal+, Stéphane Ruet

Faites-vous très attention à votre ligne ?
En bonne italienne, je suis une épicurienne horriblement gourmande. J’ai tendance à oublier les principes et favoriser le plaisir des papilles ! Il y a quelques années, j’ai consulté une nutritionniste pour pallier les excès et apprendre à manger plus équilibré. La règle, c’est de prendre un énorme petit-déjeuner pour tenir ensuite toute la journée sans craquer sur des bêtises, puis manger léger au déjeuner et le soir surtout. J’évite de me goinfrer avant d’aller me coucher. Au pire, si je craque un soir, je fais attention à ce que je mange le lendemain. 

Prenez-vous, pour compléter votre alimentation, des vitamines pour la forme, la peau ?
Ah oui, ça j’adore. J’essaie plein de choses nouvelles toute l’année. Beaucoup de trucs pour garder une belle peau sans rides. [Rires] Des dernières capsules miracles, qui n’ont pas prouvé encore que ça ne marchait pas, aux ampoules, sérums, mélange de compléments mémoire, concentration, anti-fatigue, anti-stress, etc. 

Avez-vous un remède miracle anti-mauvaise mine ?
Oui. Quand je sais que je dois faire de l’antenne, la veille, j’évite de boire trop d’eau et aucun autre liquide, ça fait gonfler. Et à l’écran, ça se voit, c’est terrible. Ce n'est pas une recette de grand-mère mais c’est ma maquilleuse, qui forcément en connaît un rayon dans le domaine, qui m’a donné ce conseil et sincèrement, c’est assez efficace !

Un caractère facile, mais quelques petits défauts. Que vous reproche-t-on le plus souvent ?
Ce n’est pas facile… [Rires] : mon impulsivité. Un défaut, mais aussi une qualité. Je fonctionne essentiellement à l’instinct, aux coups de cœur. Donc il m'arrive de pousser des petits «coups de gueule» mais jamais violents, et toujours brefs. Mais j'ai besoin de dire les choses. 
A la maison, ça peut être pour des devoirs oubliés ou des notes qu’on cache. [Rires] Mais rien de grave. Je suis à ce moment-là un petit peu autoritaire. Mais bon, je n’ai rien du dictateur, ni au bureau ni à la maison.
Mes deux piliers pour être vraiment bien, c’est mon foyer et ma famille. Même si j’ai une vie professionnelle dense et épanouie, c’est vraiment autour de ma vie personnelle que tourne mon vrai centre de gravité.




  
  


Publié par la rédaction Mode
le 12/12/2006
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales