Catalogue Accessoires

Catégorie :
Marque :
News
Rechercher sur Joyce.fr
Cristobal Balenciaga : L’absolu d’un style
Sommaire en images



Biographie - Cristobal Balenciaga

 
Biographie - Cristobal Balenciaga
© Balenciaga Archives Paris - Kublin

Une enfance en Espagne
Né en 1895 au Pays basque, Cristobal Balenciaga a consacré sa vie à explorer l’art de la mode sous toutes ses formes. Issu des rigidités formelles du XIXe siècle, il se lance très tôt dans une recherche de l’élégance moderne, dont il fait presque une religion. Il fonde à Paris en 1937 sa maison de couture au 10 avenue George V, après avoir débuté dès 1918 en Espagne, d’abord à San Sebastian, puis à Madrid et à Barcelone.

Le roi de la couture
Ses créations lui valent très tôt d’être couronné "roi de la couture parisienne". Ses clientes inconditionnelles s’appellent la duchesse de Windsor, Pauline de Rothschild, Barbara Hutton, la comtesse Mona Bismark, car Balenciaga est très vite plébiscité par les "reines du Gotha". Succès, gloire et élégance… les défilés se succèdent au 10 et ne se ressemblent pas. Le couturier invente entre autres le tailleur semi-ajusté (cintré devant, vague derrière), la robe- tunique (le principe d’une robe en deux parties qui effleure à peine la taille), puis la robe-chemise et la fameuse Baby Doll. Pourtant, après trente ans de règne, Monsieur Balenciaga décide de fermer sa maison en mai 1968.

Sortie de scène
Privilège de l’âge ou conscience soudaine qu’une autre époque se préparait et qu’il était temps de passer le flambeau ? Toujours est-il que peu après, celui qui s’était retiré dans toute sa splendeur disparaît sans bruit, comme il avait vécu. Autant le couturier avait su rechercher les privilèges de la lumière, autant l’homme préféra toujours les ombres de la discrétion.

Un exemple de style : la robe-traîne
Emblématique du style de Cristobal, la robe ci-dessus robe dont la construction est une perfection, alliance de la pureté et de la féminité, composition entre le droit et le courbe. Le détail en plus : le chignon qui reprend la forme des pans de la robe. 
Une création qui permet de comprendre pourquoi les admiratrices de Monsieur Balenciaga disaient que "nul n’est besoin d’être belle pour porter ses vêtements, ce sont eux qui vous rendent sublime".




  
  

Publié par la rédaction Mode
le 02/10/2006
Note :5/5 
Notez cette page : 

Plan du dossier Cristobal Balenciaga -Exposition
Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales