News
Rechercher sur Joyce.fr
Gastronomie : l'instant gourmand de... Caroline Rochet
Sommaire en images

Caroline Rochet - Restaurant Paris

   

© Les Filles de Paris - Caroline Rochet - Restaurant Paris
© Les Filles de Paris
Joyce.fr : Quelle épicurienne êtes-vous ?

La pire de toutes … ! Autant je suis ultra rigide avec moi-même dans le boulot par exemple, autant, pour le reste, c’est n’importe quoi : je ne m’interdis rien, suis incapable de faire un régime, adore sortir jusqu’à pas d’heure, faire des restos en partageant les plats, me régaler de vins blancs ou de champagne à la violette,  tester des recettes à la maison, me faire plaisir et goûter à tout. Bref, c’est la fête.

Joyce.fr : Comment sélectionnez-vous vos adresses ?
J’ai la chance de faire un métier pour lequel je dois tester en permanence de nouveaux lieux. Je fouine, je discute, j’écoute, je goûte, et généralement, je fonctionne au coup de cœur. Et le fait d’être végétarienne ne change rien : contrairement à ce qu’en pensent les omnivores, on peut toujours trouver son bonheur sans viande ni poisson un peu partout !

© Hôtel Amour
© Hôtel Amour
Joyce.fr : Dîner tard...

Un restaurant assez original vient d’ouvrir : Les Filles de Paris, rue Quincampoix. Dès mars, il accueillera un club au sous sol, et on pourra dîner dans la partie restaurant jusqu’à 5h du matin ! Homard grillé, pâtes variées ou entrecôte pour deux compris. Une bonne idée dans cette ville qui parfois a l’idée saugrenue de s’endormir …

Joyce.fr : Un souvenir exceptionnel ?
Une nuit, j’étais avec un copain au club des Sts Pères, à l’angle de la rue des Sts Pères et de la rue de Verneuil. Comme je suis méga fan de Gainsbourg, sur les coups de 3h du matin, on est allés prendre des photos devant la porte de son hôtel particulier, au 5 bis. Suite à des évènements improbables, on s’est retrouvés à boire du Ruinart dans le jardin de sa voisine, mitoyen de celui de Serge, sous les fenêtres du maître, en écoutant ses anecdotes …  Un pur moment de divine sorcellerie.

© Chloé.S
© Chloé.S
Joyce.fr : Une tocade ?

Les cupcakes ! Bien plus excitants et décadents que les macarons, ce sont des petits gâteaux à la décoration adorable et aux goûts somptueux. J’ai deux enseignes fétiches : Berko (23 rue Rambuteau,  à connaître aussi pour leurs mythiques cheesecakes aux oreos ou à la noix de pécan), et Chloé S., dont on trouve les cupcakes dans différents restos et bientôt dans sa propre boutique rue Pigalle. On peut aussi lui faire des commandes sur son site (www.cakechloes.com).

Joyce.fr : La bonne surprise ?
C’est une surprise et un changement d’avis : j’avais un très mauvais souvenir de l’Hôtel Amour côté restauration, car il y a deux ans, ce n’était vraiment pas terrible. Récemment, j’y ai déjeuné par hasard, et là, stupeur ! Ils ont changé de chef, et tous les plats étaient à tomber par terre. Je suis embêtée, parce que dans mon livre, je les ai descendus … Si j’avais su !


A redécouvrir sur Joyce.fr : 

>
Le parcours gourmand d'... Anne Xiradakis
>
Je veux une table en amoureux
>
Gastronomie: Oth Sombath, le magicien
 




  
 

Publié par
le 15/03/2010
Note :5/5 
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales