News
Rechercher sur Joyce.fr
Stars : Le mythe de « l’enfant terrible »
Sommaire en images

Pourquoi parle-t-on autant d'eux?

 
Pourquoi parle-t-on autant d'eux?
© Mary-Kate et Ashley Olsen- Reception HBO annuelle pour les pre Golden Globes (13/01/07)

Ces enfants terribles représentent des personnages hors du commun, dont les vies rocambolesques sont dignes des meilleurs romans. On y trouve tous les ingrédients pour accrocher le public : de l’action, du sexe, de l’argent, du luxe, de beaux mecs, des filles à tomber et une bonne dose de culot… Bien que l’on soit tenté de critiquer les excès, et la légèreté ostentatoire du quotidien de ces jeunes milliardaires, il faut avouer que ça fait rêver.

Cependant, il s’avère que ces "enfants terribles" réalisent au bout d’un certain temps, quel atout fabuleux ils ont entre leurs mains : la notoriété.
Faire parler d’eux devient alors un véritable business. Toutes les plus grandes marques se les arrachent aujourd’hui, pour associer leur image à un nom dont tout le monde parlera. Et ça marche ! Kate Moss, égérie de Longchamp, Paris Hilton, mannequin pour les plus grands créateurs, Sarah Marshall égérie de Jean Claude Jitrois…
En plus d’être des icônes de beauté, de mode, ils savent aussi chanter, jouer la comédie et leurs passages sur le tapis rouge sont toujours très attendus.

Alimenter la célébrité
Faire parler d’eux devient alors un jeu, une simple manipulation des médias nécessaire pour alimenter leur célébrité. L’exemple le plus éloquent en la matière est celui de Britney Spears : en effet, son nom a été le mot-clé le plus recherché sur Google en 2006. Pourquoi ? La chanteuse n’a pas cessé de faire parler d’elle : son divorce, ses enfants, ses régimes, elle a même copiné avec la plus people des "enfants terribles", la belle Paris Hilton ! Bref, un excellent moyen de conserver les feux des projecteurs sur elle…

Et le public joue le jeu ! Tous ces rebondissements, ces hauts et ces bas... il se reconnaît dans cette représentation de la vie.
Avec leurs faiblesses, ces stars paraissent accessibles et plus humaines. On assiste à un retour vers des icônes moins angéliques. La star parfaite n'attire plus. On lui préfère une personnalité plus complexe, plus réelle voire plus commune... Le fait de savoir qu'eux aussi prennent du poids, se font quitter ou qu'ils ont un quasier judiciaire, ça rassure !




  
  


Publié par la rédaction Culture
le 10/04/2007
Note :2/5 
Notez cette page : 

Evénements
Découverte : By Khol et ses somptueuses bougies parfumées15 cadeaux de Noël à garder pour soi
Midnight in Burgundy...Fashion Week Paris 2011-2012 : Drôles de looks !
Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales