News
Rechercher sur Joyce.fr
Culture: Cécilia Bartoli, l'émotion Malibran
Sommaire en images

Musique : Voix de Cécilia Bartoli

 

Joyce: Le travail de la voix et de l’émotion est votre quotidien. Vous suivez également vos intuitions et ça marche !  

C.B: "Et ça marche oui !  Dans le cadre de la Malibran, je rends un hommage à la grande cantatrice qu’on pourrait oublier parce que finalement on n’en a pas d’enregistrement. Un hommage également aux grands compositeurs de l’époque préromantique, le tout  joué par des instruments d’époque."


Joyce: Justement quel a été le processus de travail vocal et musical pour réinterpréter ce morceaux avec les tonalités de l’époque ?  

C.B: "On a travaillé à recréer la sonorité de l’époque, avec des instruments d’époque. C’est quelque chose qu’on avait oublié dans le Belcanto jusqu’à aujourd’hui, sauf pour certains musiciens et chefs d’orchestre.
On a grandi avec le Belcanto, mais un Belcanto joué par des instruments modernes, des grands orchestres et des voix de soprano. D’un côté on a la tradition et de l’autre la source. Pour moi ce qui était important c’était d’aller vers la source. C’était un peu un travail philologique… "


Joyce: Dans cet hommage à la Malibran, êtes-vous toujours entre émotion, justesse et rigueur ?  

C.B: "Oui, la rigueur bien sûr, mais aussi l’émotion parce qu’on découvre, on redécouvre de la musique qui a été oubliée. Nous avons travaillé sur la grande scène que Mendelson a écrite pour la Malibran et Charles de Bériot. Cette version, interprétée à  Londres, n’a jamais été enregistrée. Alors de redécouvrir la partition, la musique, la composition et de faire avec le plus grand violoniste d’aujourd’hui,  Maxim Venuerov, c’est simplement extraordinaire !
Il joue du violon mais il chante avec son violon, c’est un véritable duo d’amour. De retrouver également des compositeurs comme  Paccini, Persiani et  García m’a passionné."




  
  

Publié par
le 15/12/2007
Note :5/5 
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales