News
Rechercher sur Joyce.fr
Interview de Naomi Watts
Sommaire en images

Carrière de Naomi Watts

 
Carrière de Naomi Watts
© Metropolitan Filmexport

Autre challenge pour vous : vous étiez également co-productrice du film. Pouvez-nous parler un peu de ces nouvelles responsabilités ?

Naomi Watts :
D’abord, ça aide beaucoup d’être productrice. Cela a fait plus de 10 ans que le projet était dans les cartons, mais il n’arrivait pas à voir le jour, malgré de nombreuses tentatives ! Alors, le fait d’y participer en tant que productrice et d’utiliser ce pouvoir, cela m’a permis de faire avancer les choses.

Ce film est une longue histoire, mais c’est avant tout une histoire de passion : j’ai fait tout ce que je pouvais pour aider à le réaliser. De la passion, de l’entêtement, beaucoup de travail aussi de la part d’Ed (Norton) et moi-même, pour finalement trouver la bonne équipe (le Yari Film Group, à qui on doit déjà Crash et The Illusionist) pour donner le jour à ce beau film.

L’expérience de productrice m’a plu : cela m’a permis de ne pas attendre passivement que les choses se fassent, en me demandant "est-ce que le film verra le jour ou pas ?". Je me suis totalement impliquée et j’ai participé à l’ensemble du processus.
En tant qu’actrice, on a tendance à ne penser qu’au rôle que l’on tourne, mais en tant que productrice, on voit l’ensemble, et on pense à plus de paramètres.

Dans votre carrière, vous alternez films à gros budgets comme King Kong avec des films indépendants et intimes comme celui-ci. Comment passez-vous des uns aux autres ? Est-ce que cela fait partie d’un plan d’action très réfléchi ? 

Naomi Watts : Eh bien, ça évite de s’ennuyer ! Et je ne veux pas me répéter, j’aime la diversité : de rôles, d’expériences , d’atmosphères...
Cela dit, on me reproche de faire trop de rôles sombres, genre Mulholland Drive ou bien ce-film-là, Le Voile des illusions. Les gens n’arrêtent pas de me demander pourquoi je ne joue pas des rôles plus légers, mais franchement, j’ai du mal à trouver les projets légers qui me plaisent vraiment. D'ailleurs, j’aimerais bien jouer dans une comédie, mais personne ne m'en propose, c'est dommage.

On peut lancer un appel si vous voulez  : eh, vous, les metteurs en scène, proposez des comédies à Naomi Watts !
Ah oui merci ! Ce qui me séduit, c'est si je sens que le film a du sens, qu'il est intéressant. C'est mon seul critère. Et ce qui est sûr, c’est que j’aime varier les genres, c’est frais et stimulant.   




  
  

Publié par la rédaction Culture
le 07/03/2007
Note :3.7/5 
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales