News
Rechercher sur Joyce.fr
Interview de Naomi Watts
Sommaire en images

La Chine, "Le Voile des Illusions"

 
La Chine, "Le Voile des Illusions"
© Metropolitan Filmexport

Le film se situe en Chine. Racontez-nous les péripéties du tournage et votre sentiment pour ce pays immense et fascinant…

Naomi Watts: Le premier défi, c’est qu’en Chine, quand on arrive, on réalise qu’on ne parle pas la langue et que la majorité des personnes ne parle pas la vôtre… Donc tout est compliqué : même les choses élémentaires, comme prendre un taxi, sont une vraie gageure quand on n’arrive même pas à dire où on va, et qu’on ne peut pas l’écrire non plus ! Tout prend plus de temps et tout est plus dur.

Mais cela fait partie de l’aventure, et la Chine est un pays tellement magnifique, beau et généreux. Les gens nous ont accueillis à bras ouverts. Sans l’aide des Chinois, ce film n’aurait pas été possible. Ce que je peux dire, c’est que nous avons tourné dans des endroits complètement perdus et que parfois, nous avons mis des heures pour y accéder.
Mais chaque fois, nous avons été aidés par des personnes qui se sont investies avec nous. Du coup, la Chine est devenue à la fois un défi et un très grand bonheur. C’est un peu comme si là aussi, j’avais levé un peu le voile sur quelque chose… 

Vous avez dit que que ce film constituait un voyage dans tous les sens du terme. Qu’est-ce que vous allez retenir de ce voyage particulier ?   

Naomi Watts : Eh bien… les souvenirs… Nous avons tourné dans des endroits où je ne serais jamais allée sinon. Ces paysages, ces rencontres, ces lumières… toutes ces images sont inscrites à jamais dans ma tête et mon corps.

Et puis, le film, avec son scénario riche et profond (tiré d’un roman de Somerset Maugham), était aussi d’une grande force. Je n’oublierai jamais cette expérience extraordinaire. Peut-être même qu’après "Le Voile", je vais essayer de mieux communiquer avec mon entourage, en tout cas de ne pas rester dans l'illusion de tout comprendre, alors qu’on ne perçoit qu’une part de la réalité.
Ce film, ce n'est pas seulement un film, c'est un passage vers quelque chose d'autre. Je n’oublierai jamais cette expérience extraordinaire. 
 




  
  

Publié par la rédaction Culture
le 07/03/2007
Note :4.3/5 
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales