News
Rechercher sur Joyce.fr
Beauté: précieux parfums
Sommaire en images

Francis Kurkdjian- nez- nouveaux parfums -parfums boisés

 

Francis Kurkdjian © DR - Francis Kurkdjian- nez- nouveaux parfums -parfums boisés
Francis Kurkdjian © DR
Joyce.fr : Quelles sont les caractéristiques de ces grandes familles ?

Francis Kurkdjian: "Personnellement, je ne pense pas que les cuirs et les boisés  forment des familles olfactives à part entière.  Boisés et Cuirés sont à mon sens deux adjectifs qualificatifs de structures définis et reconnaissables (floraux, chyprès, orientaux, fougères) : ils apportent une inflexion dans un parfum, mais ils ne sont pas assez nombreux  et n’ont pas assez de « descendance » pour former une famille.
Cela dit, il est possible de déterminer des caractéristiques olfactives : les accords cuirés sont généralement composés avec des notes sèches essayant de reproduire, ou de retraduire, l’odeur du cuir. Les notes boisées puisent leur inspiration dans des matières premières naturelles extraites des bois (santal, cèdre, gaïac) mais également dans des notes associées au bois mais provenant de végétaux : Vétiver (racines), Patchouli (feuilles), Chêne (mousses). "

Joyce.fr : Quelles sont les matières premières les plus utilisées ?
F.K: "Elles sont aussi bien naturelles que synthétiques. Pour les « cuirs », il s’agit de notes dites pyrogénées (fumés ou brûlés), telles que le styrax, les baumes, certaines notes animales telles que le castoréum,
En ce qui concerne les bois, je pense au Santal (l’Indien, pas la pauvre imitation insipide du santal australien !), au vétiver, au patchouli. Le travail des chercheurs a également permis d’augmenter considérablement la palette olfactive vers des notes boisées dites transparentes (très légères, fines et claires), sèches (à la limite d’une note ambrée), ou alors de bois plus onctueux dérivés du santal."

Joyce.fr: Quels sont les parfums emblématiques de ces familles ?
F.K: " Dans les cuirs : Cuir de Russie de Chanel (1924), Knize Ten de la marque Knize (1924, toujours vendu) qui est le précurseur de Cuir Mauresque de Serge Lutens. Cuiron (pour elle et pour lui), de Helmut Lang (magnifique réinterprétation d’une note moderne cuir par Françoise Caron)
Dans les boisés : Bois des Isles et sa note caractéristique de Santal mais aussi Féminité du Bois créé par Pierre Bourdon et Christopher Sheldrake pour Serge Lutens. Sans oublier l’exquis Vétiver de Carven créé en 1957 qui a ouvert la voie à Guerlain. "

Joyce.fr : Quels sont vos composants fétiches ?
F.K : "Je n’en ai pas. Les ingrédients sont au service de la création et de mon inspiration. Ils doivent être domptés pour obtenir une esthétique recherchée."

Joyce.fr : La création dont vous êtes le plus fier ?
F.J :" Chacune de mes créations m’apporte un sentiment de fierté car elle correspond à un moment de création particulier, des rencontres avec des créateurs, des designers ou des artistes. Si j’étais fier de quelque chose, il faudrait que je m’arrête. On cherche toujours un absolu…"




  
  

Publié par
le 02/12/2008
Note :5/5 
Notez cette page : 

Copyright © 1999-2016 Joyce.fr - Un site auFeminin.com Network - Mentions légales